Des développements passionnants sont en cours à l’hôtel de ville de Toronto qui, nous l’espérons, garantiront un accès abordable à l’Internet haute vitesse aux communautés mal desservies – un sujet qui tient nous tient à coeur. Voici tout ce que vous devez savoir.

Dans le cadre de son mandat, ConnectTO propose d’utiliser ses capacités existantes en matière de fibre optique, en collaboration avec les FSI (fournisseurs de services Internet), afin de mieux garantir que les communautés mal desservies qui n’ont actuellement pas accès à la fibre optique obtiennent cet accès. Ces communautés subissent peu ou pas de concurrence en raison des nombreux coûts et obstacles réglementaires, ce qui fait qu’elles paient des prix plus élevés pour des vitesses plus lentes et un service de moins bonne qualité que le reste de la ville. C’est loin d’être équitable.

Alors, en quoi cela est-il important ? Ces zones ont accès à l’internet, alors où est le problème ? Pourquoi ne pas leur donner une allocation et en finir ? LA réponse est simple : ce n’est pas équitable. Nous pensons que tout le monde, quel que soit l’endroit où il vit, mérite un accès égal à un internet de qualité et, à notre époque, cette qualité veut la fibre optique et la vitesse et la bande passante qu’elle procure. Pas le DSL. Pas le cuivre. C’est la philosophie sur laquelle Beanfield a été fondé, et c’est ainsi que nous pensons encore aujourd’hui.

Cependant, comme pour toute politique, il est rarement facile d’atteindre cet objectif. Alors, quelle est la solution ?

Certains fournisseurs (vous vous doutez desquels) suggèrent une subvention pour les résidents de ces zones à faible revenu (ce qui, commodément, permettrait aux grandes entreprises de télécommunications de continuer à charger le même prix élevé). Le problème de cette approche est qu’elle n’encourage pas l’investissement dans l’infrastructure de la fibre optique, et conduit à un manque important de concurrence dans ces zones – ce qui fait que les résidents de ces zones paient trop cher pour un service médiocre. Beanfield, comme d’habitude, adopte une approche différente.

Nous voulons soutenir la mission de ConnectTO, en apportant notre expertise dans la construction de réseaux de fibre optique pour trouver la meilleure solution. Pourquoi ? C’est simple. Nous pensons que tout le monde mérite un accès équitable et abordable au service Internet par fibre optique.

Le 4 mai, Beanfield a assisté à la réunion du comité exécutif du maire Tory pour soutenir l’initiative ConnectTO. Notre intrépide fondateur, Dan Armstrong, et notre directeur des relations avec les propriétaires, Todd Hofley, ont expliqué directement au comité exécutif à quell point la ville est organisée pour décourager les investissements dans la fibre optique dans certaines zones urbaines et on proposé des solutions pour éliminer ces obstacles. Nous voulons faire de notre mieux pour contribuer au succès de cette incroyable initiative. Si vous voulez en savoir davantage, vous pouvez le faire ici.

Bien qu’il ne s’agisse que d’une des premières étapes du soutien de Beanfield à ConnectTO, nous espérons avoir été clairs : nous sommes là pour vous aider.